MAI 2013
Une journée avec Ludovic de Jésus-Sylvestre

Handicap moteur et réinsertion professionnelle

 

Ce que je souhaite, c’est être vraiment indépendant et ne plus avoir à solliciter mon patron

  Ludovic de Jésus-Sylvestre
 

parcours

 

2007-2010  : graves problèmes de dos

   

Après avoir travaillé une vingtaine d’années comme maçon-coffreur, Ludovic de Jésus-Sylvestre, à 36 ans, est atteint d’une hernie discale : il ne peut plus ni se baisser, ni porter des charges lourdes. En 2010, Ludovic est licencié pour inaptitude et reconnu handicapé.

 

Janvier 2011 : la découverte d’un nouveau métier

   

Conseillé par Cap Emploi, Ludovic s’inscrit dans un centre de formation qui lui propose de s’essayer à de nouveaux métiers. Ludovic fait un stage d’observation de trois semaines chez Femso, à Aucamville (31), une entreprise de mécanique de précision qui usine des pièces pour l’aérospatiale et l’automobile.

 

Avril-juillet 2011 : une formation avant le recrutement

   

Séduit par ce nouveau métier d’opérateur sur commande numérique, Ludovic bénéficie, au sein même de l’entreprise, d’une action de formation préalable au recrutement (AFPR) de quatre mois. Il apprend à travailler sur une nouvelle machine, installée à sa hauteur, lui évitant de se baisser et de forcer sur son dos.

 

Aujourd'hui :

   

Ludovic a été embauché en CDD à la fin de son stage, en juillet 2011. Son patron, convaincu par la motivation et la persévérance de Ludovic, décide de l’embaucher en CDI en janvier 2012 et l’affecte à la machine nouvellement acquise sur laquelle il a été formé.

« Ce que je souhaite, c’est être vraiment indépendant et ne plus avoir à solliciter mon patron »

Gwenaëlle Shourick, conseillère Cap Emploi
Gwenaëlle Shourick, conseillère Cap Emploi

" Accepter son handicap, c'est la première marche à passer "

Gwenaëlle Shourick, conseillère Cap Emploi Tarn-et-Garonne

 

et aussi, le parcours de...

Tous les webzines