Information : En raison d'opérations de maintenance, des perturbations sont à prévoir sur le site le samedi 9 décembre entre 9h et 18h. Merci de votre compréhension.

Grâce à l’intérim, le Groupe Seb repère et embauche un CDI un ancien mécanicien auto

A+ A-

Dans le cadre de ses recrutements saisonniers, le site de production de Saint-Lô sollicite régulièrement Cap emploi. C’est par ce biais que l’entreprise a pu mesurer les qualités professionnelles de Jean-Luc, 48 ans, précédemment licencié pour inaptitude.

1. L'expérience

Fiche actualisée le 15/11/2017


Une porte ouverte pour les intérimaires handicapés


Le site industriel du Groupe Seb de Saint-Lô est spécialisé dans la conception et la fabrication de modules électroniques destinés à équiper les différents appareils électroménagers fabriqués par le groupe. Il emploie 83 salariés permanents, renforcés, au gré des flux saisonniers d’activité, par des équipes d’intérimaires pouvant aller de 15 à 30 personnes.
Comme l’ensemble des entités du groupe, signataire d’un accord sur l’emploi des personnes handicapées en 2013, la direction de l’usine est sensibilisée au handicap. « À titre personnel, j’ai d’autant moins d’a priori sur le sujet que je suis moi-même reconnu travailleur handicapé », témoigne Olivier Gervis, le responsable de production du site. Cette particularité a facilité la mise en place d’un partenariat avec Cap emploi à qui le service RH adresse systématiquement ses offres dans le cadre des recrutements saisonniers.
Pour Jean-Luc, 48 ans, licencié pour inaptitude par son précédent employeur, cette voie d’accès ouverte par l’entreprise a été l’occasion d’un nouveau départ professionnel. 


Une opportunité de recrutement



À l’été 2013, l’ancien mécanicien automobile signe un premier contrat d’intérim au sein du Groupe Seb. Il est embauché comme opérateur en finition : le travail consiste à souder des composants électroniques, à en tester le bon fonctionnement avant de procéder à la découpe de la carte. « C’est un poste sur lequel on forme les gens très rapidement et qui est donc ouvert à des candidats issus de tous les parcours professionnels », précise le responsable de production. Le travail est réalisé manuellement, en position assise. Il n’y a donc aucune contre-indication pour Jean-Luc, dont les seules restrictions sont liées au port de charges et à la station debout.
« Il s’est très vite adapté à l’environnement industriel, ce qui ne va pas de soi pour tout le monde, poursuit Olivier Gervis. Dans le même temps, il a montré une envie d’apprendre, de bien faire, ce qui nous a incités à lui proposer un deuxième contrat, une fois passé le délai de carence. »
En 2015, une opportunité de poste en CDI se présente. Olivier Gervis n’a pas besoin d’aller chercher très loin : Jean-Luc est tout de suite embauché. 

Une rapide évolution professionnelle


La situation du nouveau salarié évolue rapidement. Il lui est bientôt proposé de quitter son poste à la finition pour le pilotage et la maintenance de machines. Une transition d’autant plus aisée pour un ancien mécanicien. En deux mois de formation avec des techniciens de l’usine, il est opérationnel sur les premières machines. Là non plus, aucune contre-indication liée à son handicap.
Jean-Luc évolue désormais dans un métier qui correspond davantage à ses aspirations et à ses compétences. « Au fur et à mesure, il va être amené à intervenir sur des machines plus complexes. Il sera évidemment formé, en interne ou en externe, selon les besoins », précise le responsable de production, qui sait pouvoir compter sur un salarié engagé et motivé.
Pour la responsable RH du site, Léa Phliponeau, l’exemple du parcours de Jean-Luc illustre l’intérêt d’utiliser l’intérim pour diversifier les sources de recrutement. « C’est un sas qui nous permet d’accueillir des personnes issues de tous les horizons, de leur donner l’occasion d’une première expérience et de ne pas recruter toujours les même profils. C’est dans cette logique que s’inscrit le partenariat avec Cap emploi. »


Retour haut de page

2. Le témoignage

Olivier Gervis, responsable production méthodes


« Quand il n’y a pas de contre-indication particulière, on ne connaît pas la nature du handicap de nos saisonniers »


« Nous accueillons tous les ans des personnes positionnées par Cap emploi sur nos emplois saisonniers. Quand il n’y a pas de contre-indication particulière, on ne connaît même pas la nature de leur handicap. Cela a été le cas pour Jean-Luc, qui a été recruté sur ses qualités professionnelles. »

   
Retour haut de page

3. La fiche d'identité de l'entreprise

  • Entreprise : Groupe Seb Saint-Lô
  • Groupe : Groupe Seb
  • Activité : industrie des biens de consommation
  • Région : Normandie
  • Effectifs site : 85
  • Effectif TH : nc
  • Unités valorisables au titre de la sous-traitance : nc
  • Accord handicap agréé : 2013, renouvelé en 2017
  • Contact :  Olivier Gervis, responsable production & méthodes
Retour haut de page

4. La fiche technique

  • Nombre de personnes handicapées concernées : 1
  • Type de handicap : handicap physique
  • Aménagements :
    - techniques : non
    - organisationnels : non
    - formation : oui
  • Financements : Groupe Seb
  • Partenaires : Cap emploi
Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Vos contacts près de chez vous