Kem One confie ses factures à des travailleurs d’Esat détachés dans ses locaux

A+ A-

Après plusieurs années de gestion par une filiale de La Poste, la direction financière du français Kem One choisit de confier la gestion administrative de ses factures fournisseurs au secteur protégé. Une initiative valorisante pour tous ses protagonistes.

1. L'expérience

Fiche actualisée le 03/07/2018


41 000 factures à traiter chaque année


Deuxième producteur de PVC en Europe, Kem One est une entreprise française issue du groupe chimique Arkema. Quand elle prend son indépendance, mi 2012, elle intègre des tâches nouvelles précédemment gérées par Arkema. C’est le cas, notamment, de la gestion des factures fournisseurs : 41 000 factures en moyenne à traiter chaque année pour un montant mensuel de 60 millions d’euros. Un gros volume confié depuis plusieurs années à une filiale de La Poste.
« Le principe de l’externalisation nous semblait toujours pertinent et nous ne voulions pas le remettre en cause, mais le responsable comptabilité de l’époque, appuyé par la Direction des RH, a souhaité réinterroger le marché », explique Xavier Colpart, coordinateur handicap central de Kem One. Un appel d’offres est lancé. Au terme des sélections, deux finalistes se retrouvent au coude-à-coude : le prestataire sortant et l’Esat Moulin à Vent, implanté à Saint-Fons, dans l’agglomération lyonnaise.
« Les coûts à l’année étaient très comparables, poursuit Xavier Colpart. La seule vraie différence résidait dans l’effectif. L’Esat proposait la mobilisation de deux travailleurs handicapés tandis que l’autre finaliste n’allouait qu’un salarié. L’Esat nous offrait des garanties convaincantes et davantage de souplesse. »
À l’époque, Kem One n’est pas encore signataire de son accord handicap, mais la sous-traitance avec le secteur protégé est déjà identifié comme un axe à développer. Un contrat de mise à disposition avec l’Esat Moulin à Vent est donc signé pour une année reconductible. Il porte sur un poste dédoublé d’assistant en comptabilité.


Une prise de poste bien préparé



Avant l’arrivée des deux travailleurs détachés, l’entreprise organise, avec l’appui de l’Esat, une session de sensibilisation afin de préparer l’équipe de la direction financière qui s’apprête à les accueillir. Dans le même temps, l’entreprise et l’Esat définissent ensemble un poste très calibré. Le cadre routinier et rassurant ainsi mis en place permet de limiter au maximum les situations inattendues, facteurs de stress pour les travailleurs de l’Esat. Le poste dédoublé est en réalité pourvu au départ par trois personnes détachées, qui s’y succèdent.
Chaque matin, à réception du courrier, les travailleurs détachés ouvrent le courrier, classent les factures, les numérisent et les pré-enregistrent dans le logiciel de gestion comptable de l’entreprise.
Dans les premiers mois, elles sont accompagnées au quotidien par leur monitrice d’atelier qui les aide à s’adapter à leur nouvelle activité et à leur nouvel environnement de travail, avec le soutien de l’équipe Kem One. C’est le poste de comptable « fournisseurs » qui est plus particulièrement chargé de les former et de les encadrer.
« Nous nous sommes beaucoup investis durant cette phase et avons passé beaucoup de temps avec eux. Nous avons construit des procédures les plus claires possible en recourant à des schémas pour contourner certaines difficultés », détaille Xavier Colpart.
Peu à peu, la monitrice passe le relais sur le versant opérationnel de l’activité. Mais elle reste responsable du trinôme. Elle intervient en cas de difficulté et revient également pour épauler les nouveaux travailleurs positionnés sur le poste.

Une ouverture plus large aux travailleurs de l’Esat


Car ce ne sont plus trois personnes qui se relaient aujourd’hui chez Kem One, mais huit – dont six reviennent très régulièrement. Toutes ont été formées et sont en capacité de prendre l’un des deux postes en cas d’absence d’un collègue. « Nous aurions pu exiger de nous en tenir à l’équipe initiale car l’arrivée de nouvelles personnes nous a demandé un investissement plus conséquent. Mais nous avons considéré que c’était une forme d’engagement que de permettre à d’autres travailleurs handicapés de mettre un pied en milieu ordinaire de travail. C’est très valorisant pour eux et cela nous permet d’affirmer nos valeurs d’entreprise citoyenne et sociale. »
L’entreprise y gagne aussi puisqu’en cas de pic d’activité, l’Esat est en mesure de renforcer son équipe immédiatement.
Xavier Colpart note que pour l’équipe de la direction financière, cette expérience est une vraie source d’enrichissement au plan humain. « La présence de ces travailleurs crée du lien. C’est vécu très positivement par les collaborateurs. Il y a une certaine fierté d’appartenir à une entreprise qui permet cela. »
D’un point de vue opérationnel, l’entreprise est très satisfaite de la prestation, dont la qualité est totalement conforme aux exigences du cahier des charges.


Retour haut de page

2. Le témoignage

Xavier Colpart, coordinateur handicap central et responsable emploi formation


« Dédramatiser et apporter des réponses claires »


« « Il était important de préparer l’arrivée des travailleurs de l’Esat. Certains collègues s’interrogeaient : comment devraient-ils réagir si l’une des personnes se comportait de façon inhabituelle ? Quelle attitude adopter en cas de problème ? L’intervention des moniteurs de l’Esat nous a permis de dédramatiser et d’apporter des réponses claires à chacun. Nous avons également expliqué toute la réflexion menée autour du calibrage de la mission et des modalités de leur arrivée pour que tout se déroule le mieux possible. Ces échanges ont été très utiles et très appréciés. »

   
Retour haut de page

3. La fiche d'identité de l'entreprise

  • Entreprise : Kem One
  • Activité : chimie
  • Région : Auvergne Rhône Alpes
  • Effectifs : 1 300
  • Effectif TH : 68
  • Unités valorisables au titre de la sous-traitance : 3
  • Accord agréé : 2017-2019 (2e)
  • Contact  Xavier Colpart, responsable emploi formation et coordinateur handicap – xavier.colpart@kemone.com
Retour haut de page

4. La fiche technique

  • Type de handicap : tous types
  • Aménagements :
    - techniques : non
    - organisationnels : oui
    - formation : oui
  • Financements : Kem One
  • Partenaires : Esat Moulin à Vent, cabinet spécialisé
Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Vos contacts près de chez vous