Maxime, autiste Asperger, préparateur de commandes dans une fabrique de glaces du Dauphiné

A+ A-

A La Turbine à saveurs, un fabricant de desserts glacés implanté à Bourgoin-Jallieu, c’est Maxime, 26 ans, autiste Asperger, qui prépare les commandes depuis 2012. Un défi rendu possible grâce à une organisation évolutive et adaptée à son handicap.

1. L'expérience

Fiche actualisée le 13/02/2018


Un jeune homme autiste à la préparation des commandes


Connue sous son appellation commerciale La Turbine à saveurs, la SARL Caraïbes fabrique des desserts glacés et des biscuits qu’elle commercialise dans sa boutique de Bourgoin-Jallieu, mais aussi auprès de restaurants, de cantines scolaires et de grandes et moyennes surfaces du Dauphiné.
Après avoir été imprimeur puis restaurateur, Florent Martin reprend l’entreprise en 2012, avec son épouse qui en devient la responsable administrative. Il embauche également son beau-fils, Maxime, 21 ans, atteint du syndrome d’Asperger, au poste de préparateur de commandes. « Il avait échoué au CAP de boulangerie et tournait en rond depuis des mois dans sa chambre. Alors je lui ai proposé de venir travailler avec nous. Je savais que Maxime était parfaitement capable d’assumer ce nouveau poste », raconte le gérant. L’encadrement familial est évidemment un atout pour le jeune homme, d’autant plus que ses deux sœurs travaillent également dans l’entreprise.
Maxime est ainsi accompagné vers une autonomie complète sur son poste qui évolue au fil du temps. De fait, en 5 ans, l’entreprise multiplie son activité par cinq.


Une prise en main progressive



À La Turbine à saveurs, la préparation de commandes consiste à sélectionner les produits stockés en chambres froides à partir d’un bon émis par le client puis à les conditionner en vue de leur expédition.
Chaque matin, à ses débuts, la mère de Maxime transpose les bons de commandes en liste de tâches quotidiennes, numérotées par ordre chronologique afin de lui permettre de se repérer. « Les volumes de commande étaient assez réduits au démarrage, se souvient Florent Martin. Maxime travaillait rapidement et sans commettre d’erreur. Il arrivait même qu’il finisse sa liste bien avant la fin de la journée. » Face à ce premier succès, on lui attribue des tâches hors liste et lui confie de nouvelles missions comme l’étiquetage des bacs, la pesée et l’emballage de biscuits. Mais c’est un échec : le jeune homme se braque. Il faut donc attendre qu’il prenne davantage confiance et établisse ses repères pour étayer son poste. Avec le temps, très progressivement, on parvient à abandonner la liste de tâches et à emmener le jeune homme vers davantage d’autonomie sur son temps de travail de 24 heures hebdomadaires. « Il a en tête ce qu’il a à faire au quotidien. Pour les nouvelles commandes qui peuvent tomber au fil de la journée, il se déplace jusqu’au bureau pour en prendre connaissance. » Tout le monde se satisfait de cette organisation simplifiée.

Un salarié parfaitement autonome


Compte tenu de l’évolution de l’activité, Maxime est aujourd’hui entièrement affecté à la préparation des commandes. Il assure également un peu de réception de marchandises. Hormis pour les grosses commandes, aucun contrôle systématique n’est effectué sur ce qu’il expédie. « On peut travailler en confiance. Nous n’avons jamais eu la moindre réclamation, assure Florent Martin.  Pourtant, le travail n’est pas facile : évoluer à -20° C, ce n’est pas évident ! ». Afin d'optimiser la traçabilité des lots, un projet est à l'étude pour équiper le poste d'un système de gestion logicielle et matérielle résistant aux températures extrêmes. Il est par ailleurs envisagé de faire passer à Maxime son permis CACES pour lui permettre de conduire un transpalette.


Retour haut de page

2. Le témoignage

Florent Martin, gérant de la Turbine à saveurs


« Maxime participe à la réussite de l’entreprise comme nous tous »


« Quand j’embauche quelqu’un, je lui donne 100 % de chances. C’est à lui de les saisir. Peu importe qu’il soit Asperger, en fauteuil roulant ou malvoyant : il a ses chances. Maxime est avec nous dans un cadre familial propice mais il est traité comme n’importe quel autre salarié. Il n’a pas un statut privilégié. Il participe à la réussite de cette entreprise au même titre que les autres. Enfin, je pense que c’est une chance pour lui de travailler en milieu ordinaire et d’avoir des collègues au quotidien comme tout un chacun. »

   
Retour haut de page

3. La fiche d'identité de l'entreprise

  • Entreprise : SARL Caraïbes
  • Activité : agro-alimentaire
  • Région :  Auvergne-Rhône-Alpes
  • Effectifs : 11
  • Effectif TH : 1
  • Unités valorisables au titre de la sous-traitance : 0
  • Contact : Florent Martin, gérant - f.martin@laturbineasaveurs.com
Retour haut de page

4. La fiche technique

  • Nombre de personnes handicapées concernées : 1
  • Type de handicap : handicap psychique
  • Aménagements :
    - techniques : non
    - organisationnels : oui
    - formation : non
  • Financements : employeur, Agefiph
  • Partenaires : médecin du travail, Sameth
Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Vos contacts près de chez vous