Travailler dans le secteur aéronautique et spatial

A+ A-

Vous êtes reconnu handicapé, découvrez les opportunités d’emploi dans le secteur aéronautique et spatial.

1. Des opportunités d’emploi aujourd’hui et demain

La France est un des principaux pays avec les Etats-Unis à disposer d'une industrie complète maîtrisant l'ensemble des compétences nécessaires à la définition et à la construction d'un aéronef ou d'un satellite. De haute technologie et performante, elle est particulièrement importante pour l'emploi hautement qualifié sur le territoire national, offre un tissu d'entreprises réactif et dynamique et apporte une contribution significative à l'emploi grâce à ses succès commerciaux.


En lien avec le développement du transport aérien et les évolutions technologiques permanentes, l’emploi dans le secteur se développe. Les entreprises du secteur emploient 180 000 personnes et recrutent une moyenne de 10 000 salariés par an. En 10 ans le nombre de recrutement en apprentissage a été multiplié par 4. [source www.airemploi.org]


Une majorité de recrutements ont lieu en Ile-de-France, mais également en région avec principalement les bassins d’emploi de Bordeaux et de Toulouse.


Consultez le détail des opportunités d’emploi du secteur dans votre région sur le site internet de Pôle emploi.

Retour haut de page

2. Trois raisons de s’intéresser aux métiers de l’aéronautique et spatial lorsque l’on est reconnu handicapé

Raison n°1 : L’association Hanvol a été créée pour faciliter la formation et l’insertion des personnes handicapées dans l’industrie aéronautique et spatiale et réunit autour des 6 entreprises fondatrices (Airbus Defence & Space, Dassault Aviation, UTC Aérospace, MBDA, Safran et Thales) l’essentiel des entreprises du secteur. Hanvol a pour objectif d’accompagner et de former des personnes handicapées, quel que soit leur âge, aux métiers du secteur.
> En savoir plus www.hanvol-insertion.aero


Raison n°2 : L’aéronautique et le spatial sont des secteurs de haute technologie dans lesquels la précision et la qualité du travail sont essentiels. Les contraintes de productivité, moins fortes que dans d’autres secteurs industriels et les matériels de pointe utilisés dans les ateliers font que, dans la plupart des cas, les contraintes liées au handicap peuvent être prises en compte et compensées.


Raison n°3 : L'aéronautique repose sur des savoir-faire très forts, pour lesquels le geste du métier est très important. Traditionnellement, la formation se fait auprès de professionnels expérimentés, qui transmettent leurs techniques mais aussi un ensemble de valeurs héritées du compagnonnage : la passion du métier, la solidarité, la responsabilité. Des valeurs qui créent un contexte particulièrement propice à l’intégration et à la formation de collaborateurs, quel que soit l’âge, le sexe ou le handicap.

Retour haut de page

3. Professionnels du secteur et handicapés, ils témoignent

Christophe Robert en apprentissage chez Dassault Aviation
Pascal Darcy en apprentissage chez Goodrich
Laurent Vitorino en apprentissage chez Safran
Retour haut de page

4. Des métiers à découvrir

Ajusteur monteur


Il est l’as du sur-mesure ! Son rôle s’apparente parfois au jeu de meccano, pour assurer le montage final de systèmes mécaniques ou de cellule d’aéronefs. Et l’industrie manque de candidats pour ces postes de haute précision.

• Réaliser à partir d’un plan l’ajustage et l’assemblage de pièces mécaniques
• Ajuster, usiner et régler les pièces nécessaires au montage
• Respecter scrupuleusement le dossier de fabrication, les exigences qualité, sécurité et environnement
• Contrôler le produit fini
• Identifier les défauts, les dysfonctionnements et procéder aux modifications, réajustements


Quelles qualifications ? Quelles formations ?


Les ajusteurs monteurs doivent être titulaires Bac (Bac professionnel, technologique, ...) ou d’un CAP ou BEP en construction mécanique, d’un bac pro (maintenance des équipements industriels, technicien outilleur, aérostructure).


Plusieurs certifications et titres professionnels permettent d’accéder à ce métier très demandé par les entreprises par la formation continue ou la validation des acquis de l'expérience (VAE) :

  • CQPM Ajusteur Monteur Industriel
  • CQPM Ajusteur Outilleur Industriel
  • CQPM Ajusteur monteur de structures aéronefs
  • CQPM Ajusteur outilleur en emboutissage
  • CQPM Assembleur monteur de systèmes mécanisés
  • Titre professionnel mécanicien d’outillage de précision
  • Titre professionnel ajusteur mouliste
  • Titre professionnel monteur régleur de systèmes mécaniques et automatisés


En savoir plus sur le métier  
www.aviondesmetiers.com
www.aeroemploiformation.com
www.les-industries-technologiques.fr
www.airemploi.org

Opérateur usinage à commande numérique


L’usinage en version high-tech ! L'opérateur effectue les opérations suivantes :

  • Règler et commander des machines à commande numérique pour fabriquer des pièces.
  • Réaliser les opérations d’usinage par enlèvement de matière (fraisage, tournage, alésage…) à partir de programmes informatiques.
  • Veiller au bon déroulement du programme dans les opérations successives.
  • Assurer l’entretien de la machine et la maintenance de premier niveau.
  • Procéder aux réglages avant usinage et programmer manuellement la machine à commande numérique.


Quelles qualifications ? Quelles formations ?


Ce métier est accessible avec un CAP/BEP en productique, un Bac Pro Technicien d’usinage ou un Bac Pro Technicien Outilleur. Une certification et trois titres professionnels permettent d’accéder à ce métier par la formation continue ou la validation des acquis de l'expérience (VAE) :

  • CQPM Opérateur régleur sur machines-outils à commande numérique de production par enlèvement de métal.
  • Titre professionnel fraiseur sur machines conventionnelles et à commande numérique.
  • Titre professionnel tourneur sur machines conventionnelles et à commande numérique.
  • Titre professionnel agent de fabrication industrielle.


En savoir plus sur le métier

www.aviondesmetiers.com
www.aeroemploiformation.com
www.les-industries-technologiques.fr
www.airemploi.org

Technicien méthode

Chaînon indispensable entre le bureau d’études et l’atelier, le technicien optimise les opérations de production suivantes en tenant compte de tous les paramètres : normes réglementaires, qualité, coûts et délais :

  • Etudier et déterminer les procédures à suivre pour chaque fabrication.
  • Formaliser les procédures, constituer les dossiers de fabrication.
  • Réaliser des prototypes.
  • Sélectionner les fournisseurs et les prestataires.
  • Etablir les programmes prévisionnels de production.
  • Accompagner la réalisation de préséries et le démarrage de l’industrialisation de produits.
  • Optimiser l’organisation du travail.
  • Concevoir et réaliser des outils de suivi et d’analyse (tableaux de bord, graphiques...).
  • Participer à l’évolution des procédés et des produits.

Quelles qualifications ? Quelles formations ?


Ce métier est accessible à partir du Bac Pro avec expérience professionnelle. La formation se poursuit à Bac+2 :

  • BTS Industrialisation des produits mécaniques
  • BTS assistance technique d’ingénieur
  • BTS Mise en forme des matériaux par forgeage (industrie utilisant des produits forgés)
  • BTS Productique mécanique


Une certification et deux titres professionnels permettent d’accéder à ce métier par la formation continue par la validation des acquis de l'expérience (VAE) :

  • CQPM Technicien préparateur méthodes de fabrication aéronautique et spatiale
  • Titre professionnel Technicien méthodes et préparation en mécanique industrielle
  • Titre professionnel Technicien supérieur méthodes d’industrialisation


En savoir plus sur le métier

www.aviondesmetiers.com
www.aeroemploiformation.com
www.les-industries-technologiques.fr
www.airemploi.org

Retour haut de page

5. Des entreprises du secteur sont engagées en faveur de l’emploi des personnes handicapées, contactez les

Les entreprises partenaires du dispositif Hanvol
Retour haut de page

6. Vous souhaitez vous former ou finaliser votre projet professionnel

Bénéficiez de conseils et d’accompagnement :


Le conseiller vous appuie pour construire et mettre en œuvre votre projet de formation. Il vous aide à identifier la formation dont vous avez besoin, à choisir l’organisme de formation et à la financer.

Les aides pour financer votre projet de formation :


Vous êtes demandeur d'emploi, plusieurs organismes comme le Conseil Régional ou Pôle emploi peuvent être sollicités pour le financement de votre formation. Vous pouvez également mobiliser votre Compte Personnel de Formation.

En complément de ces financements, l’Agefiph peut être sollicitée pour prendre en charge les frais qui resteraient à votre charge ainsi que pour les frais rendus nécessaires pour compenser votre handicap.


Le financement de votre formation fait intervenir plusieurs financeurs. Cela peut être un peu compliqué. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel.


En savoir plus :

 

Sur internet, consultez :  

Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Espace Emploi

L'alternance : Un chemin évident pour accéder à un emploi qualifié

Personnes handicapées, faites le choix de l'alternance !

Découvrez les solutions de l'Agefiph !