Travailler dans le secteur de l’assurance

A+ A-

Vous êtes reconnu handicapé, découvrez les opportunités d’emploi dans le secteur de l'assurance.

1. Des opportunités d’emploi aujourd’hui et demain

Souscrire un contrat d’assurance est devenu un acte naturel lorsque l’on souhaite se prémunir des pertes financières entraînées par le risque d’incendie de son logement, du vol de son téléphone, d’un accident de voiture ou même d’une maladie ou d’un décès. Sociétés d’assurance, Mutuelles, le secteur de l’assurance compte en France 500 entreprises qui emploient près de 150 000 salariés et réalisent 208 milliards d’euros de chiffre d’affaire.


En 2016 et dans les années suivantes, près de 13 000 personnes devraient être embauchées chaque année par les entreprises de l’assurance.
Ces recrutements sont destinés à compenser les nombreux départs à la retraite. Ils visent également à gérer l’activité générée par la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés.
Les profils de commerciaux représentent une forte proportion des embauches. Parmi les postes à pourvoir dans la vente, on trouve des conseillers commerciaux, des chargés de clientèle, des téléconseillers... Autre domaine clé, la gestion de contrats, qui recrute des chargés d’indemnisation, des actuaires, des gestionnaires de sinistres...


Les entreprises du secteur de l’assurance sont présentes dans la plupart des grandes villes françaises. Une majorité d’emploi sont à pourvoir dans les sièges sociaux en région parisienne et à Niort où sont installées les principales 4 Mutuelles françaises (Maaf, Macif, Maif et GMF).


Consultez le détail des opportunités d’emploi du secteur dans votre région sur le site de Pôle emploi.

Retour haut de page

2. Trois raisons de s’intéresser aux métiers de l’assurance lorsque l’on est une reconnu handicapé

Raison n°1 : 21 entreprises regroupées au sein de l’association Gema Handicap se mobilisent pour former, recruter et intégrer durablement des personnes handicapées. Depuis 2010, en partenariat avec l’Agefiph, elles ont formé 165 personnes handicapées.
En savoir plus www.gemahandicap.fr


Raison n°2
: Pour vous former aux métiers de l’assurance, les diplômes, l’âge ou l’expérience de l’assurance comptent moins que votre motivation et votre goût pour les relations avec les clients. Les recruteurs du secteur recherchent avant des candidats, prêts à se former en alternance, ayant au minimum un CAP/BEP mais surtout doté d’un sens de la relation commerciale. Une opportunité pour une reconversion professionnelle.


Raison n°3
: L’essentiel des emplois proposés dans le secteur de l’assurance s’exercent dans un bureau et impliquent l’utilisation de matériels informatiques et du téléphone. Pour ce type de postes, quel que soit votre handicap des solutions techniques ou organisationnelles existent et peuvent être mises en place pour compenser le handicap.

Retour haut de page

3. Professionnels du secteur et handicapés, ils témoignent

Julie Helfer souscriptrice en risques spécialisés pour les objets d'art chez Generali France  


Valeria Rinaldi, assistante manager en contrat de professionnalisation chez Aviva Assurance 

Retour haut de page

4. Des métiers à découvrir

Gestionnaire de sinistre


De quoi s’agit-il ?

Le gestionnaire de sinistres intervient suite à un sinistre lorsque le client contacte son assurance pour être indemnisé. Il recueille alors les informations nécessaires à la constitution du dossier, vérifie si le sinistre est couverts par les garanties prévues par le contrat et évalue les responsabilités. En fonction de ces éléments, il réalise les indemnisations correspondant aux garanties souscrites.


Quelles qualifications ? Quelles formations ?

Traditionnellement l’accès à ce métier nécessite un diplôme de niveau Bac+2 (BTS, DEUST, DUT, ...) dans le domaine de l'assurance, du commerce, de l'économie.

Pour les personnes handicapées, le dispositif GEMA Handicap permet à des personnes handicapées avec une formation initiale de niveau CAP/BEP de valider en 17 mois le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) au métier de Chargé de Relation Clientèle en Assurance (CRCA). Le CQP CRCA permet notamment d’exercer trois métiers phares dans le secteur : conseiller commercial en face à face, conseiller commercial sur plateau téléphonique et gestionnaire de sinistre d’assurance.


En savoir plus sur le métier

www.metiers-assurance.org/metiers-de-lassurance-4/05-gestion-des-contrats-ou-prestations/

www.gemahandicap.fr

Conseiller en assurance


De quoi s’agit-il ?

Le conseiller en assurance vend des produits d’assurance. Il conseille, négocie et conclut la vente des contrats et est chargé du suivi de son portefeuille de clients. Le conseiller reçoit ou rencontre les clients lors de rendez-vous ou prend contact avec eux par téléphone.


Quelles qualifications ? Quelles formations ?

Traditionnellement l’accès à ce métier nécessite une formation commerciale de niveau bac + 2 minimum, généraliste ou spécialisée en assurance-finance.

Pour les personnes handicapées, le dispositif GEMA Handicap permet à des personnes handicapées avec une formation initiale de niveau CAP/BEP de valider en 17 mois le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) au métier de Chargé de Relation Clientèle en Assurance (CRCA). Le CQP CRCA permet notamment d’exercer trois métiers phares dans le secteur : conseiller commercial en face à face, conseiller commercial sur plateau téléphonique et gestionnaire de sinistre d’assurance.


En savoir plus sur le métier

www.metiers-assurance.org/metiers-de-lassurance-4/05-gestion-des-contrats-ou-prestations/

www.gemahandicap.fr

Retour haut de page

5. Certaines entreprises du secteur sont engagées en faveur de l’emploi des personnes handicapées, contactez les

Gema Handicap


Generali


Groupama

Retour haut de page

6. Vous souhaitez vous former ou finaliser votre projet professionnel

Bénéficiez de conseils et d’accompagnement :


Le conseiller vous appuie pour construire et mettre en œuvre votre projet de formation. Il vous aide à identifier la formation dont vous avez besoin, à choisir l’organisme de formation et à la financer.

Les aides pour financer votre projet de formation :


Vous êtes demandeur d'emploi, plusieurs organismes comme le Conseil Régional ou Pôle emploi peuvent être sollicités pour le financement de votre formation. Vous pouvez également mobiliser votre Compte Personnel de Formation.

En complément de ces financements, l’Agefiph peut être sollicitée pour prendre en charge les frais qui resteraient à votre charge ainsi que pour les frais rendus nécessaires pour compenser votre handicap.


Le financement de votre formation fait intervenir plusieurs financeurs. Cela peut être un peu compliqué. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel.


En savoir plus :

 

Sur internet, consultez :  

Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Espace Emploi

L'alternance : Un chemin évident pour accéder à un emploi qualifié

Personnes handicapées, faites le choix de l'alternance !

Découvrez les solutions de l'Agefiph !