Travailler dans le secteur de l’habitat

A+ A-

Vous êtes reconnu handicapé, découvrez les opportunités d’emploi dans le secteur de l’habitat.

1. Des opportunités d’emploi aujourd’hui et demain

Aujourd’hui en France, près de 20% des ménages sont locataires d’un logement social. Ces logements sont gérés par des organismes qui en assurent la construction, l’entretien, la rénovation et la gestion. Ils emploient 76 000 salariés pour assurer notamment le gardiennage et l’entretien des immeubles mais également les relations avec les locataires.


Les organismes Hlm possèdent 4,2 millions de logements sociaux locatifs. Cependant, pour répondre à une demande croissante, ils se sont engagés, avec l’aide de l’Etat, dans la construction des 100 000 nouveaux logements chaque année et la rénovation de 50 000 logements. Une forte croissance qui rend nécessaire un nombre importants de recrutement dès maintenant et pour les années à venir.


Présents partout en France les organismes en charge des logements sociaux recrutent sur l’ensemble du territoire.


Consultez le détail des opportunités d’emploi du secteur de l'habitat dans votre région sur le site Pôle emploi.

Retour haut de page

2. Trois raisons de s’intéresser aux métiers de l’habitat lorsque l’on est une reconnu handicapé

Raison n°1 : Les 257 entreprises adhérentes de la Fédération des entreprises sociales de l’habitat (ESH) sont fortement engagées en faveur de l'emploi des travailleurs en situation de handicap. Aujourd’hui ces entreprises emploient déjà 32 000 personnes handicapées dont la moyenne d’âge est de 50 ans. En prévision d’un grand nombre de départs à la retraite dans les années à venir, elles souhaitent former et recruter de nouveaux salariés handicapés.

En savoir plus 


Raison n°2 : Le secteur propose plusieurs métiers pour lesquels l’expérience et la personnalité comptent davantage que le diplôme. Ainsi une personne ayant exercé plusieurs années un métier du bâtiment disposera de compétences précieuses pour un poste technicien en patrimoine ou d’agent de maintenance.


Raison n°3 : Certains métiers, notamment celui de gardien d’immeuble, autorisent une certaine souplesse dans l’organisation du travail, permettant ainsi de tenir compte des contraintes liées à certains handicaps.

Retour haut de page

3. Professionnels du secteur et handicapés, ils témoignent

Hayette, conseillère relations clients


Jérémy Antoniol, chargé d’intendance


Catherine Perau, chargée d’accueil

Retour haut de page

4. Des métiers à découvrir

Gardien d’immeuble


Interlocuteur privilégié des locataires, le gardien d’immeuble représente le bailleur social sur le terrain et est garant de qualité du service rendu au quotidien. En raison de la diversité des situations, ses tâches varient considérablement d’un site à l’autre.


Dans ce métier de contact, polyvalent, qui évolue vers la prise en charge de l’ensemble des services facilitant la vie quotidienne, le gardien doit combiner savoir-faire et savoir-être. Polyvalence, aisance relationnelle et sens de l’organisation constituent des qualités indispensables, auxquels le gardien doit adjoindre la maîtrise des techniques de nettoyage et d’entretien, une bonne connaissance des droits et obligations des locataires  ainsi que des compétences liées aux nouveaux processus de travail, comme la gestion informatisée des demandes des locataires.


Loin de l’image dépassée du concierge, le métier de gardien d’immeuble implique aujourd’hui de véritables compétences, qui font de lui un élément central dans la chaîne de services aux locataires, porteur de l’image de son organisme et véritable ambassadeur de la qualité de service et de la culture client. Avec la montée en puissance des thématiques du développement durable et du bien-vivre ensemble, le gardien d’immeuble s’oriente également vers un rôle de conseiller et d’animateur.


Quelles qualifications ? Quelles formations ?

Un CAP en gestion, surveillance et gardiennage d'immeubles facilite l'accès à ce métier.


En savoir plus sur le métier

www.lesmetiers.net/orientation/p1_194158/gardien-d-immeuble

www.orientation-pour-tous.fr/metier/gardiennage-de-locaux,12573.html

www.ogif.fr/recrutement/decouvrir-les-metiers-de-logif/gardien-d-immeuble/

www.cidj.com/article-metier/gardien-gardienne-d-immeuble

Technicien du patrimoine


Véritable expert technique terrain, les missions du technicien de patrimoine s’articulent autour de l’exploitation du patrimoine, de la maintenance des équipements techniques et de la gestion des assurances et sinistres.


En charge de la sécurité du bâti et en relation avec différents publics (locataires, directions, collectivités, services institutionnels, etc.), le technicien de patrimoine doit, outre des compétences techniques dans les différents domaines d’activités liés au bâtiment (plomberie, électricité, serrurerie, jardinage, etc.), posséder :

  •  une solide connaissance juridique du cadre d’intervention (code de la santé, code de la construction et de l’habitat, code des marchés publics, etc.)
  •  des compétences communicationnelles et le sens de la pédagogie
  •  le sens de la négociation et des compétences d’acheteur
  •  la maîtrise informatique des outils liés au secteur d’activité.

 Quelles qualifications ? Quelles formations ?

 Ce métier est accessible avec un CAP/BEP dans des spécialités du bâtiment second œuvre (peinture, plomberie, électricité,...). Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans un ou plusieurs corps d'état sans diplôme...

 
En savoir plus sur le métier

www.cidj.com/article-metier/agent-de-maintenance-du-batiment

www.orientation-pour-tous.fr/metier/maintenance-des-batiments-et-des-locaux,12333.html

Chargé de clientèle


En charge de la vie courante du locataire, du suivi administratif de son arrivée à son départ, le chargé de clientèle assure tous les actes courants en lien avec la gestion locative et le parcours du locataire au sein du patrimoine de l’organisme, dans une optique de qualité du service rendu.


Pour ce métier, qui mêle contact et dialogue, le chargé de clientèle doit posséder :

  •  une connaissance approfondie des dispositifs et mesures (réglementations, aides financières, etc.) qui structurent le domaine de l’habitat social pour conseiller au mieux les locataires ;
  •  de bonnes qualités relationnelles et communicationnelles ;
  •  un sens avéré du service rendu ;
  •  un solide esprit d’analyse et de synthèse.


Vieillissement de la population logée avec de nouveaux besoins qui se développent, précarité grandissante des locataires qui exige un suivi attentif pour lutter contre les impayés, difficulté à louer dans certains territoires… le chargé de clientèle, au vu des enjeux propres à son territoire et de la stratégie de son organisme, peut se spécialiser, ainsi sur des problématiques sociales (seniors par exemple) et/ou se voir confier des missions plus commerciales pour assurer la relocation et la mise en valeur de l’offre de logements.


 Quelles qualifications ? Quelles formations ?

Ce métier est accessible avec un diplôme de niveau Bac+2 (BTS/DUT) dans le secteur de l'immobilier ou du commerce. Il est également accessible avec un diplôme de niveau Bac (général, professionnel, technologique, ...) dans le secteur de l'immobilier ou du commerce complété par une expérience dans le secteur.


En savoir plus sur le métier

www.orientation-pour-tous.fr/metier/gestion-locative-immobiliere,12207.html

www.ogif.fr/recrutement/decouvrir-les-metiers-de-logif/charge-de-gestion-locative/

Retour haut de page

5. Des entreprises engagées en faveur de l’emploi des personnes handicapées, contactez les


Bouygues Immobilier
 


Les entreprises sociales pour l’habitat

Retour haut de page

6. Vous souhaitez vous former ou finaliser votre projet professionnel

Bénéficiez de conseils et d’accompagnement :


Le conseiller vous appuie pour construire et mettre en œuvre votre projet de formation. Il vous aide à identifier la formation dont vous avez besoin, à choisir l’organisme de formation et à la financer.

Les aides pour financer votre projet de formation :


Vous êtes demandeur d'emploi, plusieurs organismes comme le Conseil Régional ou Pôle emploi peuvent être sollicités pour le financement de votre formation. Vous pouvez également mobiliser votre Compte Personnel de Formation.

En complément de ces financements, l’Agefiph peut être sollicitée pour prendre en charge les frais qui resteraient à votre charge ainsi que pour les frais rendus nécessaires pour compenser votre handicap.


Le financement de votre formation fait intervenir plusieurs financeurs. Cela peut être un peu compliqué. N’hésitez pas à vous adresser à un professionnel.


En savoir plus :

 

Sur internet, consultez :  

Retour haut de page

Version pdf de l'article

Télécharger l'article en version PDF imprimable

La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Espace Emploi

L'alternance : Un chemin évident pour accéder à un emploi qualifié

Personnes handicapées, faites le choix de l'alternance !

Découvrez les solutions de l'Agefiph !