Témoignage Entreprise

Un troisième accord d’entreprise pour les Supermarchés Match

Engagée depuis plusieurs années en faveur de l’emploi de collaborateurs handicapées, l’enseigne de Supermarchés Match a signé son troisième accord triennal en juin 2007.


L'expérience


Un contexte économique difficile

Uniquement présente dans le nord-est de la France, l’enseigne Supermarchés Match compte plus de cent cinquante supermarchés. Embauchant « naturellement » des travailleurs handicapés, elle signe sa première convention avec l’Agefiph en 2000 « pour tester sa capacité à passer à une échelle supérieure, plus tard » .
Un premier objectif de 10 recrutements est atteint. Puis un accord est signé en 2001 inaugurant la création d’une mission handicap. Axé sur l’embauche des personnes handicapées, les termes de cet accord engagent l’enseigne à recruter 120 personnes sur 3 ans. Le taux de 6 % est alors satisfait. La tonalité du deuxième accord, agréé en 2004, se porte davantage sur le maintien dans l’emploi. Sur 148 signalements, 95 démarches de maintien sont effectuées, 27 encore en cours. Mais l’enseigne traverse, comme de nombreux secteurs, des difficultés économiques, qui rendent la démarche plus difficile en matière de recrutement. C’est dans ce contexte qu’elle rédige son troisième accord.

Des moyens supplémentaires pour mener à bien le nouvel accord

En mars 2007, la mission handicap des Supermarchés Match a réussi à formaliser un plan d’actions signé par les six partenaires sociaux, sans restriction. Des moyens nouveaux ont été imaginés pour cette nouvelle feuille de route. Parmi ceux-ci, la mission handicap a décidé de s’adjoindre les compétences d’un médecin pour l’accompagner dans son objectif de maintien dans l’emploi. Elle continue à s’appuyer sur un réseau de partenaires constitué des Cap emploi, d’organismes de formation, du PDITH et de la médecine du travail.

6% de taux d’emploi pour objectif

Dans son contenu, le premier axe de l’accord porte sur le recrutement de 65 travailleurs handicapés pour atteindre le taux de 6 %, selon la nouvelle loi. Afin de contrer la réalité du turn-over dans cette branche, l’enseigne continue à s’ouvrir largement à l’accueil de stagiaires pour apprendre à se connaître, tester leur motivation avant de les embaucher. L’accord porte également sur l’adaptation aux exigences métiers permettant aux travailleurs handicapés d’être formés, comme les autres, dans les écoles métiers du groupe ou auprès d’autres organismes pour les faire évoluer dans leurs fonctions. Tous les acteurs internes (tuteurs, nouvelles recrues, maîtres d’apprentissage, membres des CHSCT…) bénéficieront de formations et de séances de sensibilisation au handicap. L’accessibilité physique aux locaux sera étudiée. Enfin, le soutien paraprofessionnel fait son entrée avec des dispositifs d’aide aux transports, aux déménagements, aux démarches administratives…

L’accord de la maturité

Le recrutement, premier axe de l’accord, fait l’objet, hormis l’embauche de nouveaux travailleurs handicapés, d’une forte volonté de pérennisation des contrats de travail, notamment en proposant des CDI aux personnes en CDD. Par ailleurs, tous les métiers des magasins sont représentés en termes d’embauche, y compris les métiers de bouche. Dans ce cadre, les candidats ou salariés qui n’ont pas les compétences suffisantes pour occuper un poste se voient proposer des formations aux métiers concernés.

Le témoignage

Aeschimann Sabrina, Responsable mission handicap des Supermarchés Match

« Faire en sorte que les messages passent correctement »

« Ma mission consiste à faire en sorte que les messages passent correctement. C’est un travail à long terme, une démarche permanente où il faut constamment parler, relancer, à chaque réunion. Il est vrai que les professionnels chargés du recrutement en interne ont pour priorité de bien recruter. Ils ne pensent pas forcément aux travailleurs handicapés et ne sont pas toujours suffisamment sensibilisés. Il est parfois difficile de maintenir les collaborateurs réceptifs. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé dans le nouvel accord de re-sensibiliser l’ensemble de l’encadrement. »

La fiche d'identité de l'entreprise

  • Groupe : Supermarchés Match
  • Entreprise : Supermarchés Match
  • Activité : Commerce
  • Région : France
  • Effectif etablissement : 6 800
  • Effectif TH de l'etablissement : 295
  • Unités valorisables au titre de la sous-traitance : 7,62
  • Accord d’entreprise : OUI
  • Convention Agefiph : OUI
  • Contact : Sabrina Aeschimann (responsable mission handicap) :
    saeschim@supermarchesmatch.fr
  • Mise à jour : 02/07/2007

La fiche technique

  • Diagnostic : non
  • Accord : 2007-2009 (3 ans)
  • Budget accord : 250 000 euros par an
  • Financement : Supermarchés Match
  • Autres partenaires : Agefiph, Cap emploi, organismes de formation, PDITH, médecine du travail
Publié le 28 septembre 2010