Information : En raison d'opérations de maintenance, des perturbations sont à prévoir sur le site le samedi 9 décembre entre 9h et 18h. Merci de votre compréhension.

Recruter une personne handicapée : la marche à suivre

A+ A-

Si le recrutement d’une personne handicapée s’inscrit globalement dans le même process que celui de n’importe quel collaborateur, il se distingue aussi par certaines spécificités. Tour d’horizon.

1. La bonne démarche

Au même titre que n’importe quel recrutement, celui d’une personne handicapée est d’abord une question de compétences. La première question à vous poser reste : ses diplômes et ses expériences professionnelles sont-ils en adéquation avec le poste pour lequel je recrute ? Gardez à l’esprit qu’à de rares exceptions près, la plupart des postes de travail peuvent être – moyennant d’éventuels aménagements – occupés par une personne handicapée. Pour trouver le profil adéquat au poste à pourvoir, vous pouvez solliciter l’aide de Pôle emploi, de Cap Emploi ou des Missions locales.



Quels contrats de travail privilégier ?


Tous les types de contrats sont mobilisables : CDI, CDD, CIE (contrat initiative emploi)… Les contrats en alternance (apprentissage, qualification) présentent l’avantage d’intégrer le candidat handicapé tout en le formant.


Comment aborder la question du handicap lors de l’entretien ?


Lors de l’entretien, il est important de vous comporter comme avec n’importe quel candidat. Si vous n’êtes pas familier de la problématique du handicap, n’hésitez pas à préparer la discussion, notamment à vous renseigner sur le handicap du candidat et sur les moyens de compensation existant.
Durant l’échange, vous pouvez demander avec simplicité au candidat de parler de son handicap et des moyens qu’il a déjà expérimentés ou qu’il envisage pour le compenser.


Comment sensibiliser les futurs collaborateurs ?


Informer et sensibiliser vos équipes est essentiel pour réussir votre recrutement. Il peut être intéressant de proposer un système de tutorat, grâce auquel certains de vos collaborateurs accompagneront le nouvel entrant.


  • Si c’est la première personne handicapée que vous embauchez, prévoyez une communication spécifique auprès de vos équipes pour leur annoncer votre initiative et répondre à leurs éventuelles questions.
  • Si le handicap n’est pas visible, respectez le choix du futur collaborateur s’il ne souhaite pas faire connaître sa situation auprès de ses collègues.
  • Si le handicap est visible, il est toujours préférable de demander à l’intéressé lui-même comment il souhaite que soit abordée la question de son handicap au sein de l’entreprise. 
Retour haut de page

2. Où et comment recruter des personnes handicapées ?

Consultez les sites Internet


Le web est de plus en plus utilisé par les personnes handicapées dans le cadre de leurs recherches d’emploi. Vous pouvez y consulter leurs CV mais également diffuser vos offres d’emploi. Plusieurs sites proposent ces services aux entreprises ; vous trouverez sur l’espace emploi du site Agefiph près de 10 000 profils de personnes handicapées et pourrez également déposer vos offres d’emploi.


Ciblez les compétences plutôt que les diplômes


Lorsque vous publiez une offre d’emploi, à la formulation "recherche hôtesse SAV bac + 2 – expérience de 3 ans sur poste similaire", préférez "maîtrise des techniques de secrétariat et des logiciels informatiques – bon relationnel et capacité d’organisation". En effet, si vous formulez votre offre en insistant sur le savoir-faire, plutôt que sur les diplômes, cela vous permettra d’attirer des profils plus larges, mais tout aussi compétents.


Sollicitez des sociétés de travail temporaire


Elles constituent de bons intermédiaires pour l’entreprise. En 2006, elles ont délégué près de 15 000 personnes handicapées en mission et 40 % des missions ont débouché sur un emploi durable (contre 30 % pour l’ensemble des missions intérimaires).


Construisez votre réseau


Faire connaître votre entreprise, vos métiers et votre engagement en faveur du handicap sont les meilleurs moyens de susciter des candidatures spontanées.


  • L’Agefiph et ses partenaires  organisent régulièrement des opérations destinées à faciliter la rencontre entre les entreprises et les personnes handicapées. Chaque année, au mois de novembre, lors de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, de nombreuses manifestions (forums, visites d’entreprises, simulations d’entretien…) sont organisées. Dès le mois de septembre, prenez contact avec l’Agefiph dans votre région pour connaître le programme et proposer la participation de votre entreprise.
  • Il existe en France une quinzaine de clubs d’entreprises handicap , souvent animés par le Medef. Ils permettent à des entreprises d’échanger sur leurs pratiques, de partager leurs expériences. Ils sont également l’occasion de rencontrer les professionnels de l’insertion qui pourront vous aider dans vos démarches de recrutement. Renseignez vous après du Medefdans votre département pour savoir s’il existe un club près de chez vous.


Faites appel à des spécialistes


De nombreuses structures permettent de faciliter l’embauche de travailleurs handicapés.


  • Pour un besoin immédiat :  Cap Emploi, Pôle emploi, Missions locales, agences d’intérim, sites emploi, associations de personnes handicapées.
  • Pour un besoin à moyen terme :  écoles spécialisées, centres de rééducation professionnelle (CRP), centres de formation de l’AFPA.
Retour haut de page

3. Qui peut vous aider ?

Faites appel à Pôle emploi


Votre conseiller Pôle emploi peut vous aider à recruter des personnes handicapées.


Le réseau Cap Emploi


Vous avez pour projet de recruter des personnes handicapés, prenez contact avec Cap Emploi. Vous pourrez rencontrer un conseiller qui analysera avec vous vos postes de travail, leurs contraintes, les compétences requises. En apprenant à connaître votre entreprise, son fonctionnement, ses contraintes, ses valeurs, le conseiller pourra vous proposer, au moment où vous souhaiterez recruter, les personnes handicapées dont le profil est le plus proche de celui que vous recherchez.


Sollicitez les aides de l’Agefiph


En plus des aides de droit commun, les aides financières de l’Agefiph sont mobilisables : la prime à l’insertion, au contrat de professionnalisation et d’apprentissage, les aides techniques et humaines, l’aide au tutorat, l’aide à l’accessibilité des situations de travail…

Retour haut de page

Quel sera le montant de votre contribution Agefiph ?

Simulez en ligne le montant de votre contribution

Votre entreprise est-elle handi-accueillante ?

Tout savoir sur l’accessibilité de votre entreprise

Retour haut de page

Vos contacts près de chez vous