Aide et Service

Aide à la recherche de solutions pour le maintien dans l’emploi des salariés handicapés

L'essentiel

    Cette aide finance les frais occasionnés par l’étude de solutions pour maintenir votre emploi : réunion, temps de concertation… Elle est prescrite par le conseiller Cap emploi. La demande doit être effectuée par votre employeur ou vous-même si vous êtes travailleur indépendant.
    Le montant de cette aide est de 2 000 €.

     

    Cette aide finance les frais occasionnés par l’étude de solutions pour maintenir dans l’emploi un travailleur handicapé : réunion, temps de concertation… Elle est prescrite par un conseiller Cap emploi.
    Son montant est de 2 000 €.

     

    Objectif

    L’aide a pour objectif de permettre le maintien dans l’emploi d’une personne handicapée menacée dans son emploi en raison de l’inadéquation entre son handicap ou son état de santé et sa situation de travail.

    Qui peut en bénéficier ?

    • Tout employeur d’une personne handicapée pour lequel le médecin du travail atteste que le handicap, son aggravation ou une évolution du contexte de travail entraînent des conséquences sur l’aptitude à occuper le poste de travail ;
    • Tout travailleur indépendant handicapé détenteur d’un avis médical indiquant les difficultés à poursuivre l’activité du fait de l’aggravation ou de la survenance du handicap.

    Comment en bénéficier ?

    L’aide est prescrite exclusivement par un conseiller Cap emploi

    Quel montant ?

    L’aide est forfaitaire et son montant est de 2000 €.

    Modalités et contenus

    L’aide est accordée pour financer des frais occasionnés par la recherche de solutions de maintien dans l’emploi (temps de concertation, réunion, ….).

    Règles de cumul

    L’aide est cumulable avec les autres aides de l’Agefiph.

    Renouvellement

    L’aide n’est pas renouvelable pour une même personne chez le même employeur sauf si, au cours de sa carrière professionnelle, la question de son maintien dans l’emploi se pose de nouveau.

    Eléments à transmettre pour la demande

    • Le titre de bénéficiaire de l'obligation d'emploi ou demande en cours
    • Un relevé d'identité bancaire du destinataire de la subvention
    • Le formulaire de prescription complété et validé par un conseiller Cap emploi, cacheté et signé par l’employeur 
    Publié le 17 avril 2018