Actualité

L'Agefiph prolonge les aides exceptionnelles à destination des employeurs jusqu'au 28 février 2021

Trois personnes, dont une personne amputée,  discutant dans un dépôt industriel
Trois personnes discutant dans un dépôt industriel Istock
Depuis le début de la crise Covid19, l’Agefiph a adapté ses aides financières et ses prestations pour répondre aux des employeurs. Pour sécuriser la reprise d’activité, le conseil d’administration de l’Agefiph a décidé d’adapter, d’amplifier et de prolonger la durée de ses aides exceptionnelles jusqu’au 28 février 2021. Ces mesures exceptionnelles, pour un coût évalué à 40 M €, pourront être prolongées si le contexte sanitaire l'impose. Elles portent l’ambition de l’Agefiph de mieux répondre aux besoins des personnes et des entreprises dans le contexte sanitaire et de crise économique provoquée par la pandémie de Covid 19.

Aux côtés des employeurs pour la protection de l’emploi des personnes handicapées

Depuis Avril 2020, l'Agefiph propose aux employeurs une aide exceptionnelle pour la prise en charge spécifique des prévention Covid 19.

Cette aide vise à prendre en charge le surcoût des équipements spécifiques de prévention du risque Covid-19 mis à disposition par l’employeur au bénéfice d'une personne sourde et/ou malentendante et aux personnes ayant des troubles cognitifs nécessitant la lecture labiale pour une meilleure compréhension orale et du collectif au sein duquel elle travaille

En juin dernier, l'Agefiph complétait cette aide avec la prise en charge du surcoût des masques inclusifs pour faciliter la communication de la personne handicapée avec son équipe. 

Un engagement inédit pour l’alternance des personnes en situation de handicap

Pour faire face à la crise sanitaire, l'Agefiph aide financièrement les employeurs qui rencontrent des difficultés pour poursuivre le contrat d'apprentissage ou de professionnalisation et soutient la conclusion d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. 

Aide pour assurer la poursuite d'un contrat d'apprentissage

L’aide est calculée en fonction de l’âge de l’apprenti et varie entre 1500 euros et 2500 euros.

Aide pour assurer la poursuite du contrat de professionnalisation

L’aide varie en fonction de l’âge de l’alternant et varie entre 1500 euros et 3000 euros

Dans les deux cas l’aide est réservée aux entreprises de moins de 250 salariés.

Aide au recrutement d'une personne handicapée en contrat d'apprentissage

L'aide s'élève à 4000 euros. Son montant est proratisé en fonction de la durée du contrat. Elle est cumulable avec l'aide exceptionnelle de l'Etat pour les employeurs qui recrutent en contrat d'apprentissage.

Aide au recrutement d'une personne handicapée en contrat de professionnalisation

L'aide s'élève à 5 000 euros. Son montant est proratisé en fonction de la durée du contrat. Elle est cumulable avec l'aide exceptionnelle de l'Etat pour les employeurs qui recrutent en contrat de professionnalisation.

Des aides au maintien dans l'emploi pour protéger l'emploi des personnes handicapées

Mobilisation des Cap emploi

L'Agefiph met en place un accompagnement de veille par Cap emploi pour identifier les situations à risque et mettre en place des actions proactives en direction des employeurs et ainsi prévenir les risques de désinsertion professionnelle ou de licenciements pour inaptitudes. 

Simplification des délais et formalités pour obtenir un soutien financier.

L’Agefiph allège les conditions de mobilisation de ses aides financières consacrées au maintien dans l’emploi pour permettre aux démarches entamées avant la crise, mais retardées du fait de difficultés liées à la pandémie, de se concrétiser et mobilise des fonds supplémentaires pour permettre aux employeurs et Cap emploi de disposer de davantage de temps pour identifier et mettre en place des solutions destinées à préserver l’emploi de la personne handicapées.  Le montant de l'aide s'élève à 2 000 euros maximum. 

Répondre aux besoins nouveaux générés par la crise sanitaire

L'aide à l'accueil, l'intégration et à l'évolution professionnelle  est adaptée, par l’assouplissement des délais pour permettre à l’entreprise d’identifier les solutions, pour sécuriser la prise de fonction ou l’évolution professionnelle du salarié en situation de handicap.

Elle est plafonnée à 3 000 euros. 

Aide exceptionnelle à la mise en place du télétravail

L'objectif de cette aide est d'accompagner les employeurs qui développent le travail à distance du fait des conditions sanitaires et ainsi leur permettre d’assurer la continuité de l’activité. Plafond de 1 000 euros. 

Publié le 13 octobre 2020