Actualité

Lancement des groupes de travail sur la convergence des aides du FIPHFP et l’Agefiph

Représentants de l'Agefiph et du FIPHFP lors d'une réunion de travail
Représentants de l'Agefiph et du FIPHFP lors d'une réunion de travail
Mardi 18 juin, s’est réuni, pour la première fois, un atelier de travail dédié à la convergence des aides du FIPHFP et de l’Agefiph.
Cette réunion, qui fait suite à plusieurs semaines de travail conjoint, a permis de faire émerger les premières pistes d’harmonisation et de définir les thématiques sur lesquels vont travailler les deux groupes de travail constitués : Principes d’intervention et publics éligibles (G1) et Modalités opérationnelles d’intervention et d’instruction (G2).

L’objectif de cette journée de travail, réunissant les équipes du FIPHFP et de l’Agefiph, était de réfléchir aux moyens les plus efficaces pour construire à l’avenir les offres de services des deux fonds, les faire évoluer et les évaluer en associant les bénéficiaires.

Premier pas d’une réflexion approfondie sur l’harmonisation des aides, cet atelier sera suivi de groupes de travail, de séminaires communs et d’autres modalités de collaboration à définir.

Les principes d’intervention et les publics éligibles aux aides

Concernant les principes d’intervention et les publics éligibles aux aides, les échanges ont amené à les participants à retenir 4 thèmes majeurs de travail :

  • La question du versement des aides à l’employeur seulement ou la possibilité d’effectuer, dans certains cas, un versement direct à l’agent ;
  • Le financement des aides tout au long de la vie professionnelle, en adoptant un questionnement régulier sur l’évolution des besoins ;
  • La question du périmètre de la population éligible aux aides ;
  • Le fait de lier les aides au taux d’emploi ou à la taille de l’employeur (aides directes / conventionnement)

Les modalités opérationnelles d’intervention et d’instruction

Sur le sujet des modalités opérationnelles d’intervention et d’instruction, quatre thématiques ont également émergé pour les travaux futurs du G2 :

  • La question des plateformes de prêts de matériels et du tiers payant ;
  • Le point de départ de l’intervention (prescription, devis, facture) ;
  • La capacité de financement des deux fonds et la question du reste à charge de l’employeur ;
  • L’harmonisation et non l’uniformisation des modalités liées aux spécificités des secteurs publics et privés.

Cette journée, innovante et constructive, a été l’occasion pour l’ensemble des participants de questionner les offres des uns et des autres pour mieux les comprendre tout en ouvrant le champ des possibles pour préparer l’avenir.

 

En septembre prochain, la réflexion va se poursuivre lors d’une rencontre entre les délégués territoriaux au handicap du FIPHFP et les délégués régionaux de l’Agefiph.

Publié le 3 juillet 2019