Actualité

Le progrès, c'est moi : la nouvelle campagne sociétale de l'Agefiph

Le progrès c'est moi. Témoignez de votre engagement sur activateurdeprogres.fr
Visuel de la campagne sociétale "Le progrès c'est moi" avec Hadda Guerchouche, coach en entreprise
Le 21 septembre, l'Agefiph lançait sa nouvelle campagne sociétale "Le progrès, c'est moi", une campagne destinée à changer le regard du handicap en entreprise.

Le handicap en entreprise, facteur de progrès

La campagne sociétale « Le progrès c’est moi », portée par Hadda Guerchouche, a démarré depuis le lundi 21 septembre. Le slogan « Le progrès c’est moi » invite à changer le regard sur les personnes handicapées dans l’emploi en affirmant que travailler avec elles est un facteur de progrès pour l’entreprise et la société toute entière.

Hadda Guerchouche, ancienne athlète paralympique et coach en entreprise, a accepté avec enthousiasme de porter ce message, et de figurer sur les visuels de la campagne.

« J'ai accepté pour soutenir l'action de l'Agefiph et contribuer à ma manière à donner une image positive du handicap. Motivée par le challenge😉. Mes attentes ? Faire du Handicap une thématique et non plus une problématique. Impulser une vision optimiste du Handicap ».

Un progrès porté, partagé, assumé

A travers cette campagne, l'Agefiph a souhaité mettre un visage sur cette notion qui pourrait sembler abstraite… qu’est le progrès. Et si le progrès avait un visage ? Et si le progrès était bel et bien une notion vivante et dynamique ? Et si le progrès c’était tout simplement les hommes et les femmes qui font avancer les choses, bouger les lignes…

Pour l’entreprise, le progrès c’est la capacité à se renouveler, à repenser son modèle, se ré-inventer, s’adapter aux nouveaux enjeux… sortir de sa zone de confort pour avancer.

Et pour les personnes en situation de handicap, sortir de leur zone de confort, s’adapter…  C’est leur quotidien. Elles savent l’appréhender, y faire face. L’entreprise a tout à gagner à devenir activateur de progrès et intégrer dans son effectif des personnes handicapées, comme Hadda Guerchouche par exemple, pour acquérir et diffuser cet état d’esprit, cette agilité. Finalement, le progrès c’est Hadda... et des milliers d’autres personnes handicapées qui contribuent à faire progresser l’entreprise.

Publié le 23 septembre 2020