Actualité
Antilles-Guyane-Saint-Pierre-et-Miquelon

Un outil pour booster l’apprentissage : le Dispositif d'Accompagnement des Apprentis en situation de Handicap

Signature d'une convention de partenariat avec le Centre de Formation des Apprentis de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dans le cadre du déploiement du D2AH
Signature d'une convention avec le CFA Chambre Métiers et Artisanat dans le cadre du D2AH
Ce dispositif d’accompagnement de jeunes (à partir de 16 ans) ou d’adultes en situation de handicap, est construit comme un dispositif « hors murs » pouvant intervenir dans l’ensemble des Centres de Formation des Apprentis (CFA) de Martinique en appui et en collaboration avec les dispositifs de droit commun existants. Il est financé par l’Agefiph, le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) et le FSE (Fonds Social Européen). L’objectif est d’accompagner le stagiaire en situation de handicap dans l’élaboration d’un projet professionnel adapté afin qu’il signe un contrat d’apprentissage et soit préparé à intégrer un parcours en apprentissage.

Le niveau de qualification des personnes en situation de handicap reste faible. En Martinique, s’agissant du public accompagné par Cap emploi, plus de 60% ont un niveau de formation supérieur ou égal au niveau V et infra. La mobilisation du contrat d’apprentissage reste très faible (4 en 2016, contre 2 en 2017 et 2 en 2018).

Une étude commandée par l’AGEFIPH a conclu à la mise en place d’un dispositif adapté à la Martinique pour les personnes en situation de handicap qui souhaitent mener un projet d’apprentissage.

L’Union Régionale des Associations du Secteur Social et Médico-social (URASS) a été retenue pour conduire le Dispositif d'Accompagnement des Apprentis en situation de Handicap (D2AH) sur le territoire. Ce service d’accompagnement assure la coordination de l’ensemble des intervenants de l’apprentissage (CFA, employeur, services sociaux). Ainsi, une convention a été signée le mardi 26 mars 2019, entre le président de la Chambre des Métiers, Henri SALOMON, et le représentant de l’URASS (Union Régionale des Associations du Secteur Social et Médico-social) Raymond PUJAR,  vice-président, le représentant de l'AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapés) Aymeric CHEMIN, le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) représenté par sa déléguée territoriale Nadine MONTBRUN.

Le dispositif D2AH accompagne donc les CFA, les entreprises d’accueil et les apprentis en situation de handicap tout au long du parcours de ces derniers afin d’anticiper les ruptures de contrats d’apprentissage :

  • Pour les CFA, il s’agit d’aider les enseignants à adapter les contenus pédagogiques ; accompagner le référent handicap dans le montage des dossiers administratifs ; informer sur les différents types de handicap, les postures et les outils de remédiation pédagogique spécifiques. 
  • Pour l’employeur, il s’agit de lui faire découvrir les capacités de l’apprenti ; de l’informer sur les différents types d’aménagements et d’adaptations nécessaires ; contribuer au montage des dossiers administratifs ; faire preuve d’une grande disponibilité afin d’anticiper les difficultés.
  • Pour l’apprenti, il s’agit d’évaluer les besoins, traiter les obstacles sociaux (hébergement, transport, environnement…), faire le lien avec les services adéquats afin d’obtenir les aides sociales et compensatrices. Un soutien scolaire individualisé ou en petit groupe peut être envisagé.

Retrouvez le film présentant cet outil original et novateur aux Antilles-Guyane, la campagne alternance et les aides à l'apprentissage sur le site de l’Agefiph.

 

 

Publié le 16 mai 2019