Aide et Service

Aide prothèses auditives

L'essentiel

La personne Handicapée

Cette aide permet de participer aux frais d’achat et de réglage de vos prothèses auditives. Vous devez adresser une demande à votre délégation régionale Agefiph.
Son montant maximum est de 1 400 €.

Cette aide permet de participer aux frais d’achat et de réglage des prothèses auditives de votre salarié handicapé. C’est à la personne handicapée d’en faire la demande à sa délégation régionale Agefiph.
Son montant maximum est de 1 400 €.

 

Objectif

L’aide a pour objectif de compenser le handicap d’une personne déficiente auditive utilisant un appareillage auditif.

Qui peut en bénéficier ?

Toute personne handicapée engagées dans un parcours professionnel ou un parcours vers l'emploi. 

Comment en bénéficier ?

La demande d'aide est faite par la personne handicapée.
Un dossier de demande d’intervention Agefiph est adressée à la Délégation Régionale dont dépend la personne.

Quel montant ?

Le montant maximum de l’aide est de :

  • 700 € pour une prothèse
  • 1400 € pour deux prothèses

Modalités et contenus

L’aide est accordé pour l’achat d’audioprothèse (s) et la prise en charge des frais de réglages.

L'intervention de l'Agefiph porte exclusivement sur les prothèses auditives. Elle ne prend pas en charge le coût d'éléments implantés chirurgicalement (implant, cochléaire, prothèse ostéo-intégrée ...).

Règles de cumul

L’aide est cumulable avec les aides de droit commun et les autres aides de l’Agefiph

Renouvellement

L’aide est renouvelable dans un délai de 4 ans ou lorsque l’appareillage est hors d’usage, reconnu irréparable ou devenu inadapté en cas d’évolution du handicap.

Eléments à joindre au dossier de demande d’intervention

  • Le dossier de demande d’intervention Agefiph dûment complété et signé au verso ;
  • La copie du justificatif de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, ou de la demande en cours ;
  • Un exposé du projet établissant le lien entre la compensation du handicap et le projet professionnel ;
  • Un justificatif de situation vis-à-vis de l’emploi ;
  • Un relevé d'identité bancaire du destinataire de la subvention ;
  • Une copie du devis ou du bon de commande établi par le fournisseur, daté et détaillé, précisant si l'appareillage concerne une ou deux oreilles ; 
  • Les justificatifs prévus ou obtenus au titre des dispositifs de droits commun ; 
  • Une attestation sur l'honneur certifiant qu'une demande de PCH (Prestation Compensation du Handicap) a été effectuée auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) peut être retenue en l'absence de justificatif de cofinancement.
Publié le 17 avril 2018