Un réseau de référents dans les filiales de France Télévisions pour relayer la politique handicap du groupe

A+ A-

Pour constituer des relais au sein du groupe France Télévisions et harmoniser la politique d’emploi, un référent handicap issu en grande partie de la filière RH a été désigné dans chaque entité.

1. L'expérience

Article rédigé le 14/06/07


Des relais sur le terrain


À la demande de Patrick de Carolis, président de France Télévisions, la direction des ressources humaines du groupe se mobilise en 2006 pour élaborer un plan d’actions en vue d’engager l’ensemble des filiales sur la voie d’un accord de groupe à l’horizon 2008. Un pari difficile, puisqu’il s’agit d’harmoniser les pratiques des dix entreprises, de métiers, de taille, de statut et de culture différentes. Parallèlement à la préparation de la charte Handicap et Emploi, signée en février 2007 par le président et l’ensemble des directeurs généraux du groupe, Martine Boucher, coordinatrice de la mission handicap, structure un réseau interne pour relayer la politique du groupe sur le terrain.


Une mission à temps partiel


« Pour organiser ce réseau, je me suis appuyée sur le modèle de France 3, qui est la seule entreprise de France Télévisions à s’être engagée depuis quelques années dans une politique handicap. » Dans chaque filiale, un référent handicap est identifié. Il est le plus souvent issu de la filière ressources humaines. Selon les cas, il peut s’agir d’un adjoint, d’un responsable du recrutement, de la formation, d’un juriste. Pour les entités multisites, comme et France 3, des correspondants régionaux viennent compléter le dispositif. Selon la taille de la filiale, chaque référent consacre une partie de son temps (de 10 à 50 %) pour se former et se consacrer au dossier handicap.

Un interlocuteur identifié


L’objectif de ce réseau est double : d’une part, il permet à la mission centrale de s’appuyer sur des relais pour faire passer les messages auprès des responsables des ressources humaines, centraliser les informations et les remonter au niveau du groupe. D’autre part, chaque référent est un interlocuteur clairement identifié au sein de son entreprise pour répondre aux problèmes liés au handicap. Il oriente, coordonne, conseille et réalise le suivi des dossiers dans le cadre d’un recrutement ou d’une démarche de maintien dans l’emploi. « Jusqu’ici, on ne savait pas à qui s’adresser. On sollicitait le médecin du travail ou l’assistante sociale. Désormais les salariés ont un contact direct », souligne Martine Boucher.


Une structure en place


Pour l’heure, l’essentiel du réseau est constitué. Des réunions sont régulièrement organisées avec la coordinatrice nationale et les informations sur l’avancée des projets (plan d’actions prévu par la charte Handicap et emploi, préparation de l’accord de groupe etc.) transitent via de fréquents échanges de mails. « Aujourd’hui, commente Martine Boucher, la structure est en place. Chaque référent se forme et se documente au fur et à mesure. Dans le cadre du futur accord de nouvelles formations seront prévues. »

Retour haut de page

2. Le témoignage

Boucher Martine, coordinatrice de la mission Handicap et emploi de France Télévisions


« Nous avons impliqué les référents dès les premiers mois de la démarche »


« Étant donné la diversité des entreprises qui constituent le groupe France Télévisions, il était indispensable de pouvoir nous appuyer sur un réseau de référents pour faire passer l’information et harmoniser la politique du groupe. Nous l’avons mis en place très tôt, dès la préparation de la charte Handicap et emploi, de manière à impliquer les référents le plus en amont possible. C’est un atout précieux dans la phase actuelle de négociation de l’accord. »


Retour haut de page

3. La fiche d'identité de l'entreprise

  • Groupe : France Télévisions
  • Entreprise : France Télévisions
  • Activité : Communications
  • Région : Ile-de-France
  • Effectif entreprise : 9 283
  • Effectif TH de l'entreprise : 226
  • Unités valorisables au titre de la sous-traitance : 25,71
  • Accord d’entreprise : NON
  • Convention Agefiph : OUI
  • Contact : Martine Boucher (coordinatrice de la mission handicap de France Télévision) :
    m.boucher@francetv.fr
  • Mise à jour : 21/06/2007
Retour haut de page

4. La fiche technique

  • Diagnostic : oui (4 mois en 2006)
  • Convention : février 2007 (pour un an)
  • Cofinancements : France Télévisions, Agefiph
  • Autres partenaires : Cap emploi, médecins du travail, cabinet de conseil
Retour haut de page

Pour aller plus loin

Découvrez les autres expériences chez France Télévisions :

Voir toutes les expériences liées à :

Télécharger la fiche

Politique d'emploi (Document PDF - 558,69 kB)


La lecture de ce fichier nécessite le logiciel Adobe Reader : Télécharger Adobe Reader.

Retour haut de page

Vos contacts près de chez vous